PLAGES
 
   
 
 

Hydra a assez de plages avec du sable et des cailloux ou des rochers. L’accès à ces plages est possible à pied, à ânons ou en moyens nautiques. Le trait caractéristique à toutes ces plages est l’eau très claire, toute bleue et cristalline.

A la baie du môle, aux rochers au dehors du port, se trouve Spilia ; une plage rocheuse avec une circulation intense qui est offerte pour des plongeons par les rochers à l’eau profonde et très claire. Certains rochers y ont été faits la planche et couverts du béton, pour qu’il y ait de la place pour faire bain de soleil.

A coté il y a Hydronetta, qui se trouve au plus beau point de l’île peut-être, au-dessous des canons, à la même région avec Spilia. Cette plage aussi s’offre pour des plongeons par les rochers à l’eau très profonde. A cette plage on a créé des planches pour des bains de soleil.

Après l’Hydroneta, il y a Avlaki, une très belle petite plage pleine de cailloux qui est illuminée le soir, offrant un spectacle extraordinaire. On descend les pas aussitôt après Hydroneta, la plage a de l’eau bleu-vert et un môle sur lequel on peut faire des bains de soleil.

Pour aller à ces trois plages, on y va à pied, puisque elles se trouvent juste quelques minutes du port d’Hydra. Toutes les plages suivantes se communiquent avec le port d’Hydra en taxi maritime, en petits bateaux touristiques.

En suivant la rue côtière, on arrive à Kamini, un petit port naturel pittoresque plein de bateaux de pêches. A coté il y a le Petit Kamini, une belle petite plage de cailloux qui est convenable pour les petits enfants et pour jouer. A Kaminia, lieu convenable au tourisme familiale, il y a des chambres à louer et des tavernes pittoresques.

En continuant à traverser la rue côtière de terre, on arrive à Vlychos, une belle plage avec de l’eau très claire et des maisons blanches grimpées sur les rochers, à coté de la petite église du Saint Charalambous. A Vlychos il y a une plage organisée, convenable pour les petits enfants, des tavernes pittoresques et des chambres à louer. Vlychos est convenable au tourisme familial.

Après le petit port de Vlychos, on trouve la colonie Plakes de Vlychos située près de la mer, une très belle plage complètement organisée avec de l’eau très claire. Peu de mètres juste de la mer il  y a un hôtel avec un bar et un restaurant, où vous pouvez jouir aux jus rafraîchissants et des spécialités exceptionnelles.

En partant de Vlychos, après 20 minutes de marche et lorsque on rencontre un pont du 17ème siècle de beauté unique, on arrive dans la région de Palamida située près de la mer, une belle plage et sableuse. Là il y a la Demeure de Voulgari et la maison dans laquelle d’après l’histoire Kapoudan Pachas habitait. Près de la plage de Palamida il y a un lieu pour la réparation et l’entretien des bateaux et au-delà, après le rocher Zastani il y a la plage isolée du Saint Cyprianos.

Après Palamida, c’est le Mole, une baie rocheuse, fermée et assez tranquille, avec une grande et très belle plage de cailloux  qui se trouve de la Ville d’Hydra 70 minutes environ à pied.

Ensuite, au-delà du Mole, se trouve Kaoumothi, une plage non organisée de grosse sable. Bisti est la baie la plus méridionale de l’île et s’entoure d’hauts rochers. C’est une plage organisée et s’offre aux jeux nautiques, aux plongeons par les rochers et aux plongées en apnée, à cote de la forêt de pins bien plantés.

La plage suivante, près du cap de Bisti sur la côte à l’ouest de l’île, est la très belle plage de Saint Georges, tranquille et sans organisation, qui se trouve entre deux collines boisées de pins. Sur les rochers au dessus de la plage domine la petite église du Saint.

Passant par le bout sud-ouest de l’île on arrive à la baie du Saint Nicolas. Plage organisée avec des cailloux et de l’eau transparente et cristalline , à la baie du golfe, avec des pentes bien plantés de pins et convenable à la pêche sous-marine. Il y a des ombrelles de paille et des places pour se coucher avec de petites tables, une cantine qui sert des rafraîchissements et des snacks et dans une petite distance de la côte il y a des pins qui donnent de l’ombre et de la fraîcheur. En plus il y a peu de sable pour que les enfants jouent.

A l’Est on rencontre Nissiza, une belle plage de cailloux, sans organisation, à la baie, qui s’entoure des pins, là où auparavant était le port de mer de l’ancienne colonie d’Episcopi. Puis, on trouve Kamini, une large plage, sans organisation, avec des cailloux et de l’eau cristalline, plein de maisons de campagne et des chapelles (Saints Taxiarches).

Après la Grotte de la Phoque et le cap de Rigas, on est dans la plus belle plage de la côte de Sud, Limnioniza, une plage de cailloux, sans organisation, qui est convenable à la pêche sous-marine.

En achevant le circumnavigation de l’île, on passe les côtes escarpées du sud-est et du nord-ouest, où il se trouve le cap de Zouvra et puis on arrive à la dernière baie, avant le port d’Hydra, à Mandraki, l’ancien port guerrier de l’île, duquel l’entrée était protégée de deux petits châteaux qui étaient plein de canons.

A Mandraki il y a une très belle plage, la seule plage à Hydra sans cailloux. La plage est organisée, avec des sports nautiques, un beach bar, des tavernes et un hôtel. Il se trouve quelques minutes du port d’Hydra et vous pouvez y arriver soit en marchant soit en moyens maritimes par le port.

 

Highslide JS   Highslide JS   Highslide JS   Highslide JS   Highslide JS   Highslide JS   Highslide JS   Highslide JS